Sélectionner une page

En Estrie à Mansonville, une femme sauve les vaches, cochons, moutons en chemin vers l’abattoir, abandonnés ou maltraités. Le premier sanctuaire pour animaux de ferme au Québec offre une vie paisible à ses protégés sans qu’ils n’aient rien à produire ni à donner. Une philosophie de vie qu’entend partager au plus grand nombre sa fondatrice.

Focus: La fondatrice de SAFE, sanctuaire pour animaux de ferme de l’Estrie, conte les histoires de ses pensionnaires lors de visites éducatives parce qu’elle estime nécessaire de faire mieux connaître les conditions de vie dans l’élevage industriel des animaux de ferme.